Encore orthographié WACONGNE, WACONNE, WOICOGNE et VUACOGNE, ce patronyme figure sur des listes de marins de Camiers au XVIIème siécle, d’Etaples et du Portel au XVIIIème et de Boulogne au XIXème. Il est typique de la marine. C’est un surnom d’origines. Vacognes est une commune de canton d’Evrecy, arrondissement de Caen (Calvados). Louis WACOGNE, né à Camiers en 1746, décédé à Outreau en 1819, fils de Louis et de Marie Madeleine SURET, épouse à Outreau Marie Jeanne Rose SAGNIER. Jacques WACOGNE, né à Camiers en 1753, décédé à Outreau en 1828, épouse à Outreau en 1785 Marie Marguerite LEPRETRE.

Pendant la guerre d’Amérique, un Antoine WACOGNE du quartier de Boulogne est cité aide-canonnier à bord du Magnifique. Vingt neuf marins de ce nom ont été perdus en mer.

 

Que pouvait bien signifier ce nom à l’origine ?

 

En voici la définition d’après le livre du docteur DICKES « les noms de famille du Boulonnais » : du latin vascones : basques, gascons. Les basques occupaient un territoire recouvrant l’actuelle Gascogne et le pays Basque. Ils accueillirent les Ibères (espagnols) qui fuyaient l’avance des Sarrazins en Espagne. Mais ils luttèrent aussi contre les Francs. L’arrière garde de l’armée de Charlemagne fut détruite dans le défilé de Roncevaux et Roland y perdit la vie. Le père de Charlemagne, Pépin le Bref, avait fait déporter les vascones un peu partout ; ceux-ci donnèrent leur nom aux villages qu’ils fondèrent ; il y avait par exemple, un Vacogne dans le Calvados, un Gacogne près d’Azincourt. Ce nom s’est écrit WACONGNE jusqu’au XVème siècle. Les WACONE seraient descendants des Basques implantés au VIIIème siècle. Ceux-ci passaient pour être extrêmement bavards. On les appelait aussi les « gasconnes », « parce qu’ils se piquaient de bien parler français et qu’ils parlaient tout le temps ».

 

Nos « WACOGNE » semblent originaires de Camiers où on les retrouve vers 1690. Il semble toutefois qu’antérieurement à Camiers, la souche soit à Merlimont (62) où l’on recense bon nombre de porteur du patronyme. Mais aucun lien n’a été fait à ce jour entre les WACOGNE de Merlimont et ceux de Camiers.

 

On retrouve également de nombreux WACOGNE, implantés en 1780 à Outreau (puis au Portel) et bien sur à Boulogne. Etaples est également une commune ou l’on retrouve de nombreux WACOGNE. La notice historique sur Camiers ci-dessous éclaire sur les raisons de la migration de cette famille vers d’autres sites de pêche que Camiers.

 

Enfin je pense que tous les villages et communes autour de Camiers, justifieraient une recherche des WACOGNE (on en retrouve par exemple sur le monument au morts de Dannes (62).

 

Nous descendons du couple Jean Baptiste WACOGNE, (316) matelot, marié avec Marie Antoinette ROUX, (317) tous deux demeurant à Boulogne sur mer, paroisse Saint Nicolas, dont Jean Baptiste WACOGNE qui se marie en 1780 à Boulogne avec Marie Anne HESDIN