Cette famille semble trouver son origine à Roscoff, lieu dit de la commune de Saint Pol de Léon dans le département du Finistère en Bretagne. On trouve en effet les naissances et les mariages de nos MAHé à Saint Pol de Léon avec quelquefois la mention du lieu-dit « Roscoff ».

 

Roscoff était en effet un lieu-dit de la commune de Saint Pol de Léon, (Roscoff ne devint une commune indépendante qu’à la révolution), les naisances peuvent avoir eu lieu à Roscoff et être dans les registres de Saint Pol de Léon, d’autant que l’évéché de Saint Pol de Léon fut longtemps réticent à l’indépendance religieuse de Roscoff.

 

D’autres familles MAHé existent à Saint Pol de Léon, mais elles ne semblent pas avoir de lien avec la notre. Il est bien difficile de le prouver : seules les informations sur les métiers et les témoins aux naissances, mariages et décès, tenderaient à prouver que ce sont des familles différentes.

Autre argument qui va dans ce sens, c’est que ce patronyme MAHé se rencontre très fréquemment en Bretagne, en particulier dans la commune de Saint Pol de Léon et de Roscoff et dans l’actuel département du Finistère. Il y a encore de nos jours plus de 400 abonnés au téléphone qui portent ce nom dans le département du Finistère ! Sans compter les Côtes d’Armor.

 

Nous descendons d’une lignée de perruquier mais notre ancêtre, Nicolas MaHé (150), qui est marin est venu s’installer à Boulogne sur mer probablement vers 1782, date de son mariage à Boulogne sur mer avec Françoise DOSSEVILLE (151), les bancs ayant été publié à Roscoff ce qui indique qu’il demeurait à Roscoff. Le père et le frère de Nicolas MAHé étaient perruquier. Aucun lien avec la marine de pêche : Dixième enfant et dernier garçon d’une fratrie de 11, son frère ainé étant devenu perruquier à la suite de son père, notre Nicolas tenta probablement l’aventure en embarquant sur un navire qui faisait le commerce vers le nord de la France.

 

Pour une meilleure connaissance de l’histoire de Roscoff et de Saint Pol de Léon, on lira de Jean Yves TANGUY, « le port et havre de Roscoff ou l’histoire d’une vocation maritime », édition des paludiers 445500 La Baule, 1975.

Parmi les décès à signaler celui de :

Nicolas MAHE, Maître Escrivain et aritméticien, décédé le 21 juin 1688 à Saint Pol de Léon.